Environnement

Espaces naturels du plateau de Saclay

Sur le plateau de Saclay, l’aménagement du campus se fait dans le strict respect de la Zone de protection naturelle, agricole et forestière (ZPNAF). Afin de protéger ces espaces, une large concertation a abouti à la mise en place d’un programme d’actions et d’une charte dédiée, qui a été signée le 11 octobre à Saclay.

4 115 ha sanctuarisés de toute urbanisation

L’ aménagement du campus-cluster, sur la frange sud du plateau, est un projet de dimension nationale et internationale qui s’accompagne d’un niveau de protection unique de ses espaces naturels. Ainsi, 4 115 ha sont sanctuarisés de toute urbanisation sur le plateau de Saclay, dont 2 469 ha réservés à l’activité agricole. Préserver ne signifie pas mettre la nature « sous cloche ».

Préserver, sensibiliser et valoriser

Créée par la loi sur le Grand Paris en 2010, la Zone de protection naturelle, agricole et forestière (ZPNAF) doit pouvoir vivre en harmonie avec son environnement. L’agriculture, notamment, représente un formidable atout pour notre territoire et de nouvelles formes de développement s’ouvrent aux agriculteurs : circuits courts de distribution, approvisionnement de la restauration collective en produits locaux… La ZPNAF constitue un patrimoine naturel exceptionnel du sud-francilien.

En sensibilisant les habitants du territoire, ils deviendront demain les premiers garants de sa préservation. L’agglomération Paris-Saclay soutient ainsi la création d’un observatoire ornithologique sur l’Étang vieux, avec la commune de Saclay. Il est également nécessaire de mieux valoriser les espaces, notamment au travers d’un réseau complet de circulations douces et la mise en place d’une signalétique adaptée. Une trentaine de projets a été identifiée afin de préserver et valoriser la ZPNAF.

28 actions inscrites dans le programme de la ZPNAF et une Charte

Ces projets sont inscrits dans un programme d’actions, qui a été réalisé par l’EPA Paris-Saclay, avec les communes, l’agglomération, les partenaires institutionnels et associatifs, mais également les habitants qui ont été largement associés à la démarche. Au cours de cette concertation, il est également apparu important d’élaborer une charte de la ZPNAF. Cette charte précise les différents types de projets qui peuvent être autorisés dans son périmètre : structure d’accueil pour les ventes à la ferme, centre de méthanisation des déchets organiques…

Une charte pour renforcer le dispositif de protection de la ZPNAF, tout en lui donnant les moyens d’évoluer de manière pérenne et connectée avec le territoire. Le Conseil communautaire a voté cette charte à l’unanimité et les neuf communes concernées (*) de l’agglomération l’ont également approuvée.

(*) Bures-sur-Yvette, Gif-sur-Yvette, Igny, Orsay, Palaiseau, Saclay, Saint-Aubin, Vauhallan, Villiers-le- Bâcle