Patrimoine historique

Les amoureux d’histoire et de patrimoine trouveront ici leur bonheur. De nombreux bâtiments remarquables : châteaux, églises, abbayes, demeures, fermes, moulins ou fontaines,… sont les indices de la richesse historique du territoire. Certains font l’objet d’une protection toute particulière, au regard de leur intérêt historique.

Les bâtiments classés monuments historiques

 

 

Eglise Saint-Etienne de Chilly-Mazarin

Saint Étienne, patron de la paroisse, est le premier martyr chrétien. Son culte est extrêmement ancien et, dès le Ve siècle, de nombreuses églises situées le long des voies romaines lui sont dédiées. Louis XIII vient y entendre la messe le 17 septembre 1613. Fermée au culte après la révolution, elle devient un temple de la Raison et n'est réaffectée qu'en 1796. L’intérieur de l’église est classé aux monuments historiques pour ses boiseries, peintures et statues.

Église Saint-Merry de Linas

L'église Saint-Merry est attestée en 884, date du transfert des reliques de Saint Merry de Paris à Linas. Le bâtiment actuel a été construit sur un édifice du Xe siècle. En 1207 est institué un collège de chanoines, qui devient seigneur de la partie nord du village. 

Plus d’informations

Église Saint-Martin de Longjumeau

Contemporaine de Notre-Dame de Paris, l'église gothique aurait été construite vers 1250. Hugues Piedoie, peintre et architecte de Saint Louis, en a été le maître d'œuvre. L'édifice est orienté le chœur au soleil levant, selon la tradition carolingienne. Sa hauteur est surbaissée depuis un incendie déclenché au XIVe siècle pendant la guerre de Cent Ans par les troupes d'Édouard III, roi d'Angleterre. Pendant la Révolution, l'église devient un temple de la Raison, et le 20 floréal de l'an II y est célébrée la fête de l'Être suprême.

Plus d’informations

Château de Montagu de Marcoussis

Bâti au début du XIVe siècle par Jean de Montagu, surintendant des finances et conseiller influent de Charles VI, ce château, à la fois défensif et résidentiel, était considéré comme l'une des plus belles réalisations architecturales du règne de Charles VI. Il a été construit en 1402 sur un plan quadrangulaire cantonné de tours rondes. Son démantèlement en 1805 l'a réduit à un plan tracé au sol.

Pavillon Royal de Marcoussis

Ce pavillon de chasse fut construit en 1774 pour Louis XV, d'après un plan fourni par le roi lui-même. Il s'agit, aujourd'hui, d'une propriété privée qui ne se visite pas mais reste visible depuis la route de Bel air et le chemin des Bieds.

Église Sainte-Marie-Madeleine de Massy

Bâtie au XIIIème siècle, l’église connut plusieurs péripéties, notamment durant les Guerres de religion. Il ne reste de ce bâtiment que le clocher, qui ne se visite pas.

Plus d’informations

Tour de Montlhéry


Haut lieu de l'histoire de France, théâtre d'affrontements entre les premiers Capétiens et les seigneurs révoltés de l'Ile-de-France, la tour, seul vestige du château, demeure le témoin significatif des procédés constructifs et des ambitions d'une architecture militaire mise au point sous Philippe Auguste. Admirablement située sur une butte qui domine la ville, elle occupait une position stratégique de contrôle de la route d'Orléans, axe majeur du domaine royal aux XIe et XIIe siècles. Elle fut également utilisée au cours du XIXe siècle pour la recherche scientifique.

Plus d’informations

Temple de la Gloire d'Orsay

Le temple a été construit en 1801 à l’initiative de la belle-famille du général républicain Jean-Victor Moreau, pour célébrer le retour de la paix, après sa victoire contre l’armée autrichienne à Hohenlinden. L’architecte Pierre Vignon s’est inspiré pour son temple des œuvres palladiennes avec son péristyle à chapiteaux ioniques, surmonté d’un fronton. C’est ce même architecte qui a construit par la suite, à la demande de Napoléon, le Temple de la Gloire dédié à la Grande Armée, aujourd’hui l’église de la Madeleine à Paris.

Église Saint-Martin de Palaiseau

Dans la crypte se trouvent les dépouilles de la famille Arnauld transférées après la destruction de Port-Royal des Champs. L’église contient plusieurs œuvres classées : une sculpture de Vierge à l'Enfant du XIVe siècle, Le maître-autel en bois sculpté du XVIIIe siècle, peinture sur bois de l'école flamande du XVIe siècle ainsi qu’une toile du XVIIe siècle de Giovanni Lanfranco.

Pavillon de l'étang de Saclay

Les étangs de Saclay sont aménagés sous Louis XIV, afin d'alimenter les fontaines du jardin de Versailles : ils recueillent les eaux pluviales du plateau de Saclay et servent de réservoir avant d'alimenter Versailles par l'aqueduc de Buc. Le pavillon abrite les soupapes régulant le débit. Un autre pavillon se trouve à l'ouest de l'Étang Vieux devenu en 1980 réserve ornithologique.

Plus d’informations

Église de Saint-Denis de Wissous

L'architecture de cette église illustre la transition entre les styles roman et gothique : son clocher est roman, alors que le chœur est gothique. L'édifice comporte deux nefs. L'existence de deux vaisseaux dans une église est assez rare, la nef principale étant généralement encadrée d'un nombre égal de collatéraux

Plus d’informations


D'autres bâtiments du patrimoine en images

Informations annexes au site