Diagnostic

PARIS-SACLAY : TERRITOIRE ET ORGANISATION

Notre territoire dispose d'atouts exceptionnels, connus et reconnus : plusieurs bassins de vie avec des tissus urbains diversifiés entre ville et campagne, des zones de développement économique proposant des capacités d'accueil pour toutes tailles d'entreprises et tous types d'activités, une desserte routière, aéroportuaire, ferroviaire et par les transports en commun, un potentiel de recherche et d'innovation avec la présence d'écoles et d'organismes de recherche, de vastes espaces agricoles et naturels contribuant à une qualité de vie agréable et de nombreux équipements culturels et sportifs répondant aux besoins des habitants.

 

Ces atouts doivent être valorisés et portés par les élus autour d'une vision partagée. C'est l'esprit du projet de territoire qui fixe nos choix stratégiques, renforce notre identité communautaire et contribue à l'attractivité de notre agglomération. Il a été élaboré de façon collégiale entre les élus communautaires, les élus municipaux et les services de nos villes et de l'agglomération en s'appuyant sur les réalisations des anciennes agglomérations et en se projetant dans l'avenir. Il constitue notre feuille de route pour la décennie 2016-2026.

UN PÔLE ÉCONOMIQUE ET SCIENTIFIQUE MAJEUR EN ÎLE-DE-FRANCE

Notre Communauté d’agglomération occupe une place majeure au sein de la région Île-de-France et offre un formidable potentiel de développement pour les prochaines années, en lien avec l’émergence du cluster Paris-Saclay et l’essor de ses pôles économiques.

Son pôle scientifique de renommée mondiale positionné sur des filières d’avenir est un atout exceptionnel.

Un pôle de développement économique et d'emploi

À 20 km de Paris et à proximité immédiate de l’aéroport international d’Orly, au coeur d’un projet de campus-cluster d’envergure internationale, le territoire de la Communauté Paris-Saclay constitue un pôle économique et d’emplois

majeur en Île-de-France.

Avec 60 parcs d’activités et la présence de filières d’excellence (optique, biologie, neurosciences…), le territoire dispose de solides atouts pour attirer

les entreprises et assurer leur ancrage sur le territoire. Il accueille aujourd’hui 25 500 entreprises toutes tailles confondues.

C’est un territoire dynamique, en croissance régulière avec la création chaque année de plusieurs centaines d’entreprises, parmi lesquelles les plus innovantes en France (DAMAE Médical, LéoSphère…). Avec ses 180 000 emplois, la Communauté Paris-Saclay est la 1ère agglomération de l’Essonne en termes d’emplois.

 

  • LA RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE DE L'ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE

Au sein du territoire Paris-Saclay, cinq pôles économiques sont de rayonnement régional 

  • le parc d’activités de Courtaboeuf qui rayonne sur Les Ulis, Villebon-sur-Yvette et Villejust ;
  • le pôle tertiaire de Massy ;
  • les parcs d’activités le long de la RN 20, sur les communes de Massy, Champlan, Chilly-Mazarin, Longjumeau, Saulx-les-Chartreux, Ballainvilliers, La Ville-du-Bois, Montlhéry et Linas ;
  • le pôle Wissous-Orly qui rayonne au nord de l’Essonne sur Wissous et Chilly-Mazarin ;
  • le Campus-cluster du Plateau de Saclay, en développement sur Gif-sur-Yvette, Orsay, Palaiseau, Saclay et Saint-Aubin.
  • LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE

Paris-Saclay constitue un lieu privilégié pour l’implantation des activités de R&D de grandes entreprises, mais aussi de sièges sociaux et de centres de formations : Sanofi, Eurofins, Danone, Nokia, EDF, Carrefour, Safran, Thales. Avec les centres de recherche publics, elles favorisent le développement de filières d’excellence et d’innovation sur le territoire telles que les biotechnologies, l’optique, l’aéronautique, le numérique…

6 pôles de compétitivité irriguent d’ailleurs le territoire : Systematic (systèmes complexes), ASTech (aérospatial), Cap Digital (numérique), Mov'eo (auto /transports), Medicen (science du vivant et santé), Advancity (ville et mobilité durable). Ils associent plus de 100 PME, 15 grands comptes et près de 30 établissements de recherche et d’enseignement. Systematic, partenaire de l’agglomération, a son siège sur le territoire et contribue fortement à son rayonnement.

Systematic et Opticsvalley ont rejoint deux réseaux thématiques de la FrenchTech, une initiative qui regroupe des start-ups et leurs partenaires.

 

  • L'EMPLOI

Le territoire de la Communauté Paris-Saclay représente un bassin d’emploi important

d’Île-de-France avec ses 180 000 emplois (INSEE, 2016) et un taux de concentration

d’emploi de 1,25 (125 emplois pour 100 actifs). Il représente 34 % de l’emploi en Essonne pour 24 % de la population du département.

Paris-Saclay est ainsi la 1ère agglomération de l’Essonne en termes d’emploi et la 2nde de la Grande couronne, après Roissy Pays de France.

 

  • LES ACTIVITÉS COMMERCIALES

Le territoire de la Communauté Paris-Saclay compte environ 80 commerces de proximité pour 1 000 habitants (la moyenne régionale, comprenant les territoires beaucoup plus denses de la petite couronne parisienne, est de 118 pour 1 000 habitants).

Cinq centres commerciaux structurent l’offre commerciale de grande surface :

  • Les Ulis 2 ;
  • Villebon 2 – La Bretèche ;
  • Cora Massy ;
  • Centre commercial de la Ville-du-Bois ;
  • Les Graviers (La Ville-du-Bois / Montlhéry).
  • LES GRANDES CARACTÉRISTIQUES SOCIO-ÉCONOMIQUES DU TERRITOIRE

La population se caractérise par un niveau de vie moyen relativement élevé par rapport à la moyenne régionale, qui correspond à la moyenne des territoires du sud-ouest de Paris. 

Ainsi le revenu annuel moyen sur le territoire est-il estimé à 17 400 € (DGCL, 2012), contre 15 600 € en Île-de-France.

La population est composée de 19 % de cadres, alors qu’ils ne représentent que 13 % de la population départementale. 40 % de moins de 30 ans et 13 % d'étudiants. Le niveau de vie apparaît toutefois inégalement réparti sur le territoire, avec un niveau de vie médian variant de 17 500 € à 34 000 € selon les communes.

 
UN PÔLE SCIENTIFIQUE D'ENVERGURE MONDIALE

La situation de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le territoire prend ses origines entre les années 1947 et 1952, avec la création des sites du CNRS à Gif-sur-Yvette, du CEA à Saclay et de l’ONERA à Palaiseau.

En 2014, les acteurs académiques du site se fédèrent au sein de la Communauté Universitaire Paris-Saclay (COMUE), qui renforce leur visibilité à l’international. Elle regroupe aujourd’hui 65 000 étudiants, 15 000 chercheurs, 2 universités, 9 grandes écoles et 7 organismes de recherche, implantés sur le territoire de la Communauté Paris-Saclay à l'exception d'HEC et l’Université Versailles-Saint-Quentin qui sont limitrophes.

L’enjeu est de capitaliser sur ce potentiel de développement économique et scientifique unique en France, pour constituer un cluster, c’est-à-dire un lieu d’échange privilégié entre les entreprises et les acteurs de la recherche et développement. Ces échanges interdisciplinaires favorisent l’innovation, la croissance et l’emploi. 

Il revient à l’Établissement Public d’Aménagement Paris-Saclay de développer le Campuscluster sur la frange sud du plateau de Saclay, inséré dans les futurs quartiers de ville. Ce projet, partagé et validé par les collectivités, a fait l’objet d’un accord partenarial formalisé dans le Contrat de Développement Territorial « Paris-Saclay Territoire Sud », signé en juillet 2016.

LES MOBILITÉS, DES ATOUTS À RENFORCER

Les réseaux existants et en projet sur le territoire font de Paris-Saclay un territoire relativement bien desservi en grande couronne. Toutefois, compte tenu des projets de construction et de développement économique, le maillage du territoire et la fluidification des déplacements constituent des enjeux majeurs pour les années à venir, afin de renforcer l’attractivité du territoire, l’accès à l’emploi et garantir la qualité de vie des habitants. Par ailleurs, le réseau de circulations douces qui permet le déplacement via les modes actifs de mobilité, reste à développer pour constituer une réelle alternative à la voiture et aux transports en commun.

Des réseaux structurants

Le territoire de la Communauté Paris-Saclay est doté d’un réseau d’infrastructures de transports déjà bien en place qui a contribué de façon décisive à forger son identité et son expansion.

Le nord-est du territoire, plus urbain et relié au pôle Wissous-Orly, est mieux desservi par les transports en commun mais subit de fortes coupures urbaines. Le sud et le nord-ouest, plus ruraux et diffus, gagnent en cadre de vie et en densité mais perdent en connexion aux pôles d’emplois et aux services.

La nationale 20 (RN 20), à l’est de l’agglomération, dessert 9 villes du territoire et plusieurs parcs d’activités et centres commerciaux.

Elle constitue un axe fort de développement économique et relie le territoire avec Paris et des places dynamiques de l’agglomération parisienne (Antony, Bourg-la-Reine…).

L’A10 permet une liaison rapide des pôles économiques majeurs du territoire à Paris (Wissous, Massy, Palaiseau, Courtaboeuf…), tandis que la RN 118 fait le lien avec l’ouest du territoire (pôle économique de Vélizy). La gare TGV de Massy, ouverte en 1991, et les 2 lignes de RER passant par Paris (RER B et C), constituent des atouts importants pour un territoire de grande couronne, mais ne desservent pas directement les communes du sud-est du territoire. C’est un enjeu fort de la politique des transports pour les 10 années à venir, que de permettre aux habitants de ces communes d’accéder facilement aux réseaux ferrés du nord du territoire via la multimodalité.

Le maillage interurbain est assuré par un réseau de bus et navettes gratuites, permettant de desservir les zones d’habitat. Plusieurs quartiers sont en fort développement aujourd’hui, et appelleront, à moyen terme, une évolution du réseau de transport.

Territoire de transit vers le coeur de l’agglomération parisienne, la Communauté Paris-Saclay est une plateforme d’échanges qui génère des flux importants, notamment aux heures de pointes, pouvant entraîner des ralentissements de la circulation.

S’agissant des circulations douces, 100 km de voies cyclables existent aujourd’hui. Des sentiers, chemins et circuits de randonnée, au sein de nos espaces naturels, contribuent à la valorisation de notre patrimoine (GR de la Ceinture verte Île-de-France, GR de Pays Hurepoix, Coulée verte du sud parisien…).

La mise en oeuvre du schéma de développement des circulations douces prévoit un élargissement significatif du réseau de voies et bandes cyclables sur le territoire.

 

Des grands projets à moyen terme 

La ligne 18 du Grand Paris-Express reliera le plateau de Saclay à l’aéroport d’Orly et 5 stations sont prévues sur le territoire à horizon 2024. Elle sera prolongée vers Saint-Quentin-en-Yvelines puis Versailles, dans un second temps, à horizon 2030.

Le Tram-Train Versailles-Massy-Évry (T12) reliera la gare de Massy Palaiseau à la gare RER d’Évry en 40 minutes, fin 2019, prolongé, pour 2021 jusqu’à Versailles.

UN CADRE DE VIE PRIVILÉGIÉ

Ce pôle économique et scientifique majeur à l’échelle francilienne, s’insère dans un cadre de vie préservé, marqué par 60 % d’espaces naturels et ouverts.

C’est cette excellence économique et scientifique, installée dans un écrin de verdure, qui en fait un territoire d’exception.

La position charnière du territoire, à cheval entre la zone urbaine sud-parisienne et les espaces agricoles du Hurepoix lui confère un caractère rural et péri-urbain. L’identité naturelle et agricole de l’espace rural constitue un atout fort du territoire, pour une population qui recherche un cadre de vie apaisé et équilibré, à proximité de la Capitale.

Élément important de la Ceinture verte de l’Île-de-France, le territoire assure la liaison entre des espaces urbains (la zone urbaine dense de la Métropole parisienne au nord et les vastes espaces urbanisés de la vallée de l’Orge à l’est) et des espaces naturels comme le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse à l’ouest, ou le plateau de Limours et le Hurepoix au sud-est.

Il est entouré d’un bandeau forestier quasicontinu (forêt domaniale de Versailles, de

Palaiseau et de Verrières) interrompu par des secteurs moyennement voire fortement urbanisés.

Le territoire est encadré par les vallées de la Bièvre au nord, de la Mérantaise et de l’Yvette à l'ouest, et de l’Orge à l’est. La Bièvre, l’Yvette, l’Orge, le Rouillon, la Salmouille et la Mérantaise, rivières et cours d’eau qui irriguent le territoire, contribuent fortement au cadre rural et à la qualité de vie des habitants.

Le territoire de la Communauté Paris-Saclay constitue l’espace agricole le plus proche de Paris.

Ses terres agricoles bénéficient à la fois d’un haut potentiel agronomique (limons profonds sur le plateau de Saclay, terres maraîchères dans la vallée de l’Yvette, etc.), et d’une proximité directe avec un bassin de consommateurs important.

Les espaces agricoles du territoire sont majoritairement tournés vers la grande culture céréalière, en agriculture conventionnelle. Ils sont principalement répartis sur deux secteurs :

  • le plateau de Saclay, dont 4 115 ha sont classés en Zone de Protection Naturelle Agricole et Forestière (2 470 ha agricoles dont 1 420 sur le territoire communautaire), qui s’étend sur les communes de Saclay, Vauhallan, Villiers-le-Bâcle, Saint-Aubin, Orsay, Palaiseau, Gif-sur-Yvette, Igny et Bures-sur-Yvette ;
  • le secteur du Triangle vert et ses communes limitrophes, avec le plus grand nombre d’exploitants en activité qui garde encore une identité maraîchère marquée et dont plus de 75 % des espaces agricoles sont concernés par un dispositif de protection foncière. Il s’étend sur les communes de Nozay, Villejust, Saulx-les-Chartreux, Villebon-sur-Yvette, Champlan, La Ville du Bois, Marcoussis et Linas.

En dehors de ces deux grands secteurs, le territoire conserve des exploitations agricoles à Massy, Champlan, Wissous (la plaine de Montjean), Verrières-le-Buisson, à l’est de la RN 20 (Longjumeau, Ballainvilliers, Épinay-sur-Orge, Montlhéry) et au sud de Gometz-le-Châtel.

L'ORGANISATION ET LES COMPÉTENCES

La Communauté Paris-Saclay est, institutionnellement, née le 1er janvier 2016, dans le cadre de la réforme de l’organisation territoriale de la Région Île-de-France, impulsée par la loi MAPTAM. Cette réforme visait à constituer des ensembles de plus de 200 000 habitants dans la partie la plus urbanisée de la Grande Couronne, aux portes de la Métropole du Grand Paris. La Communauté Paris-Saclay réunit les anciennes Communautés d’agglomération d’Europ’Essonne (CAEE) et du Plateau de Saclay (CAPS) et les communes de Verrières-le-Buisson et de Wissous. Au total, ce sont 27 communes pour 302 260 habitants qui composent le territoire.

Une gouvernance partagée

Dès le Conseil communautaire d’installation le 7 janvier 2016, les élus ont défini un mode de gouvernance fondé sur la collégialité.

Le fonctionnement de cette gouvernance partagée repose sur plusieurs instances. Le Conseil communautaire est composé de 78 conseillers communautaires. Le nombre de sièges par commune est établi par la loi, en fonction du poids de leur population au sein de l’agglomération.

Chacune des 27 communes de l’agglomération dispose d’au moins un siège au sein du Conseil communautaire. Il est l’organe décisionnel, vote le budget et décide des actions et projets à engager dans le cadre des compétences de la Communauté d’agglomération.

Le Bureau communautaire réunit 27 membres, dont le Président, représentant chacun des communes. Chaque membre est responsable d’une délégation spécifique.

Les Commissions interviennent en amont du Bureau communautaire. Chargées d’instruire les projets et les affaires relevant de leur compétence, elles rendent un avis consultatif. L’ensemble des Conseillers communautaires participe au travail des Commissions.

Pour construire les politiques publiques de l’agglomération, les élus se réunissent également au sein de comités de pilotage thématiques.

 

Les compétences

La Communauté d’agglomération dispose de compétences obligatoires et de compétences optionnelles définies par la loi. Elle exerce aussi des compétences facultatives que les communes décident de lui transférer. Les compétences de l’agglomération sont déclinées ci-dessous, dans l’ordre prévu par le code général des collectivités territoriales. 

  • LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

L’agglomération Paris-Saclay oeuvre pour soutenir et développer l’économie de son territoire. Avec 60 parcs d’activité qu’elle aménage et /ou gère, elle offre de multiples opportunités pour accueillir des entreprises de toutes tailles.

Pour faciliter la création et le développement des entreprises, elle propose les services de la Maison de la création d’entreprise située à Longjumeau et dispose de quatre pépinières d’entreprises à Gif-sur-Yvette, Orsay, Palaiseau et Villebon-sur-Yvette.

Les nombreux établissements de recherche du territoire accueillent des chercheurs étrangers pour des durées et séjours variables. Afin de faciliter leur installation, des associations partenaires, comme Science Accueil, offrent des opportunités de logements et les aident dans leurs démarches administratives.

Enfin, avec plusieurs offices de tourisme présents sur le territoire, la promotion de celui-ci vers le tourisme d’affaires ou de loisirs peut être assurée. 

  • L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET LE LOGEMENT

La Communauté Paris-Saclay contribue à l’élaboration des documents d’urbanisme qui déterminent les grandes orientations d’aménagement sur le territoire, aux côtés des communes et de partenaires comme l’EPA Paris-Saclay.

À ce jour, elle suit les opérations d’aménagement suivantes : les ZAC de Moulon (Gif-sur-Yvette, Orsay, Saint-Aubin), des Délâches (Gometz-le-Châtel), des Ruchères (Igny), des quartiers de l’École polytechnique, de la Mesure et de Camille Claudel (Palaiseau).

L’agglomération est également en charge du déploiement du Très Haut Débit sur le territoire.

Concernant le logement, elle élabore un Programme Local de l’Habitat qui fixe les

opérations à réaliser, en veillant au respect de l’équilibre social de l’habitat. 

  • LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ

La Communauté Paris-Saclay accompagne et déploie un réseau de transports en commun de proximité : réseau de bus, navettes communautaires, et gère les équipements qui les accompagnent (gares routières, pôles d’échanges multimodaux, parkings relais). Avec ses partenaires, notamment le STIF, la RATP ou la Société du Grand Paris, elle élabore le maillage de son territoire (RER, Bus en site propre, projet de Tram-Train Massy-Évry-Versailles… et future ligne 18).

Engagée en faveur des moyens de circulations douces, la Communauté Paris-Saclay met en place un plan de développement du vélo. Elle a également développé une plateforme de covoiturage et soutient des systèmes d’autopartage. 

  • L'ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

La Communauté Paris-Saclay est chargée de valoriser les zones agricoles et forestières.

Elle porte diverses actions dans ces domaines et travaille avec les associations locales (Terre et Cité, Triangle Vert…).

La Communauté d’agglomération organise plusieurs événements pour sensibiliser à la préservation de l’environnement et apporte son soutien à différentes initiative : développement des circuits courts de distribution, conseils sur

la maîtrise de l’énergie pour s’inscrire dans une démarche de transition énergétique, etc.

Enfin, l’agglomération intervient pour la restauration et l’entretien des rigoles et étangs du plateau de Saclay, avec le Syndicat de l’Yvette et de la Bièvre. Elle gère par ailleurs, pour certaines communes du territoire et avec plusieurs syndicats, la compétence eau potable. 

  • LA POLITIQUE DE LA VILLE

La Communauté Paris-Saclay agit en faveur des quartiers prioritaires dans 3 villes de l’intercommunalité : Les Ulis, Massy et Longjumeau.

Elle est le pilote stratégique dans la conduite des contrats de ville : elle coordonne ses programmations annuelles d’actions et ses dispositifs thématiques. Elle agit également pour les quartiers en veille, qui présentent des fragilités économiques et sociales importantes. Enfin, elle gère la Maison de la Justice et du Droit aux Ulis. 

  • L'EMPLOI ET INSERTION

La Communauté Paris-Saclay agit pour l’emploi et l’insertion sur son territoire, avec l’association Atout Plie, dont elle est membre. Elle accueille, oriente et accompagne les demandeurs d’emploi dans ses 4 Maisons Intercommunales de l’Emploi (Chilly-Mazarin, Longjumeau, Massy et les Ulis).

Elle accompagne plus particulièrement les jeunes, via l’école de la 2ème chance (Villebon-sur-Yvette) et 4 missions locales : les Trois vallées, Val-d’Orge, Les Ulis et Vitacité. 

  • L'ACCUEIL DES GENS DU VOYAGE

L’agglomération assure l’entretien et la gestion des aires d’accueil et de passage des gens du voyage du territoire (9 aires, 170 places), et peut en réaliser de nouvelles. Ces aires sont situées dans les communes suivantes : Les Ulis, La Ville du Bois, Saulx-les-Chartreux, Chilly-Mazarin, Villebon-sur-Yvette, Marcoussis, Massy et Verrières-le-Buisson. 

  • L'ACTION SOCIALE ET LA SANTÉ

La Communauté Paris-Saclay porte, en complément de l’action communale et départementale, des actions en matière d’action sociale et de santé : elle assure le portage de repas au domicile des personnes en perte d’autonomie, elle travaille à améliorer l’accessibilité des services et équipements publics pour les personnes en situation de handicap, elle agit contre la fracture numérique, elle construit et aménage des équipements (maison médicale de garde d’Orsay) et coordonne le Conseil local de santé mentale. 

  • LA VOIRIE ET LES ESPACES PUBLICS

La Communauté Paris-Saclay a la responsabilité des voiries et espaces publics attenants pour une dizaine de communes membres. Cinq centres de

proximité intercommunaux sont répartis sur le territoire pour faciliter la gestion et l’entretien des voiries et espaces publics à Gif-sur-Yvette, Orsay, Palaiseau, Saclay et aux Ulis. 

  • LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DÉCHETS MÉNAGERS

La Communauté Paris-Saclay est chargée de la collecte et du traitement des ordures ménagères.

Elle exerce directement la collecte pour 8 communes et délègue la collecte et le traitement pour les autres à des syndicats : le SIOM de la Vallée de Chevreuse pour 19 communes du territoire, le SIMACUR et le SIREDOM. 

  • LA CULTURE ET LE SPORT

L’agglomération construit, entretient et gère plusieurs équipements culturels et sportifs : 7 conservatoires, 15 bibliothèques ou médiathèques réparties sur 10 communes, un centre aquatique (La Vague à Palaiseau), 4 salles de diffusion (Espace Barbara à Gometz-le-Châtel, Théâtre de La Passerelle à Palaiseau, auditorium du centre culturel Isadora Duncan à Igny, auditorium du centre culturel Marcel Pagnol à Bures-sur-Yvette).

Elle organise également des événements culturels et sportifs (Tour Paris-Saclay en VTT, Rando’Durables, concert du Nouvel An, ECub…)

et apporte son soutien à d’autres événements.

  • LES SERVICES AUX PETITES COMMUNES

Enfin la Communauté Paris-Saclay apporte un soutien, en matière d’ingénierie, aux petites communes de moins de 5 000 habitants. Elle

soutient financièrement des projets communaux et instruit notamment les demandes de permis de construire pour plusieurs communes membres de l’agglomération.

Informations annexes au site