CRD Paris-Saclay

Le 5 avril, à Orsay, la Communauté d’agglomération Paris-Saclay a inauguré son nouveau Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD) Paris-Saclay. Ce nouvel équipement intercommunal, construit en remplacement de l’ancien CRD de la vallée de Chevreuse, permet d’accueillir les élèves dans les meilleures conditions. Le public pourra, quant à lui, profiter de vraies salles de spectacles.

Un bâtiment moderne et lumineux

Situé à l’entrée du campus de l’Université Paris-Sud, à 5 minutes de la gare RER d’Orsay, le nouveau CRD Paris-Saclay constitue un nouveau lieu de vie et d’échange entre la ville et le campus scientifique. Ce nouveau bâtiment de près de 3 000 m2 accueille plus d’un millier d’élèves dans ses 35 salles de musique, 4 studios de danse et 2 salles de théâtre.

 

Conçu par l’Atelier Novembre, le conservatoire abrite également un auditorium Jean-Claude Risset de 300 places ainsi qu’une salle d’audition de 80 places. 

 

Résidences d’artistes, projets partagés avec les partenaires et les autres conservatoires de l’agglomération, ouverture sur les pratiques amateurs… Le CRD Paris-Saclay compte également devenir un véritable lieu d’échange et d’émulation artistique sur le territoire de l’agglomération Paris-Saclay.

Un bâtiment ouvert sur un site d’exception

Longé par l’Yvette et bordé par le Parc Botanique de Launay, le conservatoire compose avec un site naturel préservé, les îlots d’habitats pavillonnaires de la ville d’Orsay et les bâtiments de recherche du Campus. Le projet constitue ainsi, au-delà de ses fonctions, un carrefour entre ces différents univers. Le bâtiment ouvert sur ces différents espaces s’insère dans le cadre végétal et affiche l’image contemporaine et dynamique d’un équipement public à caractère culturel. La répartition en quatre volumes blancs permet d’établir des séquences visuelles. Articulés par des espaces de distribution transparents, ces volumes génèrent de nouvelles perspectives pour les utilisateurs comme pour les passants. Dans un dialogue soutenu entre nature et construction, les coursives ou parcours sont multipliés sur la parcelle – le sentier piétons qui longe l’Yvette allant jusqu’à se glisser sous l’un des bâtiments.

 

 

Des conditions d'accueil optimisées

Ouvert sur la ville au sud du site, le bâtiment principal signifie la fonction d’accueil par une frontalité largement vitrée ; ses niveaux supérieurs recevant l’administration puis les espaces de cours individuels de l’enseignement musical. Le volume souple de l’auditorium adjacent, connecté à la rue pour ses besoins de desserte, permet d’identifier la vocation culturelle de l’équipement depuis l’espace public. Les grandes salles de pratiques collectives sont ouvertes sur le parc et le campus au nord, la composition étant prolongée par un jardin intérieur que valorise un réseau de coursives. A l’ouest, une extension accueillera des salles d’enseignements chorégraphique et d’art dramatique.

 

 

En chiffres

  • 2800 m² de surface
  • 25 salles de cours individuels d’instrument
  • 5 salles de cours de culture musicale
  • 1 auditorium de 300 places
  • 1 salle d’audition de 80 places
  • Plus de 800 m2 dédiés au théâtre et la danse
  • 4 studios de danse
  • 2 salles d’art dramatique

Financements

D’un coût de 15 millions d’euros, la construction du CRD Paris-Saclay est financée à 55% par la Communauté d’agglomération, avec le soutien de la Région (19,5 %), du Département (19 %) et de la Ville d’Orsay (6,5 %).

Un accès direct par les transports en communs 

Situé à l’entrée Est du Campus de l’Université Paris-Sud, à Orsay, le futur CRD bénéficie d’un accès en 3 minutes, à la gare RER d’Orsay-Ville et d’une proximité immédiate de l’arrêt de bus. 

  • Ligne 7 : Corbeville-Plateau du Moulon / Gare d’Orsay RER l’Yvette 

Arrêt : Gare d’Orsay-Ville RER l’Yvette

  • Ligne 6 : Campus d’Orsay Jean Monet / Gare d’Orsay RER l’Yvette 

Arrêt : Gare d’Orsay-Ville RER l’Yvette

 

QU’EST-CE QU’UN CONSERVATOIRE À RAYONNEMENT DÉPARTEMENTAL (CRD) ? 

Les CRD doivent dispenser ou garantir l'enseignement d'au moins deux spécialités (musique, danse ou théâtre) dans les deux premiers cycles du cursus et le 3e cycle de formation des amateurs, et assurer ou garantir le cycle préparant à l'entrée dans les établissements d'enseignement supérieur.

 

Informations annexes au site