Paris-Saclay 2025

Paris-Saclay, candidat à l'Exposition universelle 2025

C’est à présent officiel, la Communauté d’agglomération Paris-Saclay et le département de l’Essonne ont annoncé leur candidature pour accueillir le village global de l’exposition universelle qui aura lieu en 2025.

Publié le

Près de 100 000 visiteurs seraient accueillis quotidiennement à l’occasion de ce rendez-vous de renommée mondiale. Les communes de Gif-sur-Yvette et Orsay, disposant des 50 ha requis, sont pressenties pour accueillir ce projet.

La Communauté d'agglomération Paris-Saclay et le Conseil départemental de l'Essonne s’attèlent à la rédaction de cette candidature qu’ils devront défendre, en mai prochain, face à d’autres territoires franciliens. Le choix définitif du site sera dévoilé durant l'été 2017.

Parallèlement, Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Île-de-France et Jean-Christophe FROMANTIN, Président d’EXPOFRANCE 2025 se félicitent de l’annonce en conseil des ministres, le 14 septembre 2016, du dépôt du dossier de candidature de la France auprès du Bureau International des Expositions (BIE). La candidature officielle de la France pour l’organisation de l’Exposition universelle de 2025 est désormais engagée. Le choix de la Nation sera effectué par le BIE durant l'année 2018.

 

Les atouts du territoire

Depuis plus d’un siècle, le plateau de Saclay attire et accueille au sein de son très vaste espace les inventeurs de France et du monde. Terre d’innovation, de transmission de savoirs et d’enracinement dans l’histoire de la France industrielle, Paris-Saclay s’enrichit en permanence de la présence et du dialogue entre experts, grandes entreprises, centres de recherche, grandes écoles et universités qu’il héberge et anime.

Le cluster de Paris-Saclay, l’un des huit principaux au monde, concentre pas moins de 260 000 emplois, 15 % de la R&D industrielle française dans les hautes technologies, 14 incubateurs et accélérateurs, 70 000 étudiants, 300 laboratoires…

Aux portes de Paris, ce territoire accessible à toute la France et au monde entier est aussi pionnier en matière de développement durable et de transition énergétique. Bassin de vie de 650 000 habitants, il jouit ainsi d’un équilibre exceptionnel entre espaces naturels et urbanisés et d’une qualité de vie authentique.

 

Cette candidature est portée par François Durovray, Président du Conseil départemental de l'Essonne, Michel Bournat, Président de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay, David Ros, Maire d'Orsay.

 

La configuration de l’exposition universelle de 2025

La candidature française est animée par la triple volonté de rester fidèle à l’esprit initial des grandes expositions universelles, de respecter scrupuleusement le cahier des charges du Bureau International des Expositions (BIE), et de renouveler le concept pour lui apporter la modernité liée à l’évolution des usages et des technologies. Avec une ambition : faire vivre au visiteur une expérience immersive, interactive et collaborative inédite.

L’Exposition universelle de 2025 se développe autour d’un espace central « Le Village global », des « Forums thématiques » répartis sur plusieurs sites et d’un catalogue de « Détours » à travers la France.

Les mobilités sont profondément revisitées, les temps de déplacements sont optimisés, offrant la possibilité aux visiteurs de poursuivre leur immersion grâce aux nouvelles technologies. Le temps n’est plus subi mais vécu comme un instant d’échanges et de partage.

Le « village global », installé au cœur de l’Ile-de-France, accueillera entre 45 et 60 millions de visiteurs. Il sera le centre de l’Exposition universelle et sera relié aux grandes métropoles françaises.

 

Au cœur du Village global, le plus grand globe connecté au monde…

Au cœur du village global le plus grand globe terrestre jamais réalisé – à l’échelle 1/100.000ème, de 127 mètres de diamètre – invitera les visiteurs à parcourir la planète à la découverte des territoires et des cultures. Les contenus sur les pays seront enrichis en temps réel par les internautes du monde entier. Ainsi, les populations de tous les continents pourront se connecter à l’Exposition universelle, poster des données et partager avec les visiteurs les atouts et les singularités de leurs territoires, de leurs cultures, de leurs innovations ou de leurs savoir-faire.

Inspiré du projet d’Elisée Reclus en 1900, ce globe connecté plongera le visiteur dans une expérience vivante, immersive et interactive totalement inédite.

Autour du globe, un village sera déployé sur une trentaine d’hectares. Au sein de ce village tous les pays seront traités sur un pied d’égalité et disposeront d’un ou plusieurs modules de 500m². Ces modules seront polyvalents et évolutifs. Ils pourront se transformer, se regrouper et évoluer au gré des moments forts de l’Exposition, des événements et des besoins des visiteurs.

Ces modules, grâce à leur souplesse d’utilisation, préfigureront une architecture moins formelle au service des usages, avec une plus grande attention aux contenus, aux cultures et aux contextes géographiques.

Comme dans un village, des rues, des avenues et des places permettront de recréer une atmosphère à la fois conviviale et ouverte sur le monde. Des espaces collectifs (amphithéâtres, salles de projection, lieux de réception etc.) seront mis à la disposition des pays pour leurs animations spécifiques.

Pour tout savoir sur la candidature de Paris-Saclay, cliquer ici