Réduire ses déchets

Aujourd’hui, chacun d’entre nous produit près de 600 kg de déchets par an, qui se retrouvent dans nos poubelles, en conteneurs (400 kg)  ainsi qu’en déchèteries (200 kg).

Réduire la quantité de nos déchets permet d’optimiser leur traitement, d’économiser les matières premières ainsi que l’énergie nécessaire à la fabrication des produits et de leurs emballages.

Bien acheter et s’équiper

Avant l’achat, pensez à emprunter ou à louer

Si vous n’utilisez certains équipements qu’occasionnellement, il est préférable de les louer ou de les emprunter. Par exemple, du matériel de bricolage (scie électrique, décolleuse de papier peint...).

Choisissez des produits durables et réparables

Dans la plupart des cas, prolonger la durée de vie d’un produit en le réparant permet des économies de matières premières plus importantes que celles liées à l’achat d’un appareil neuf.

Privilégiez des produits éco-labellisés et éco-conçus

Ces produits ont moins d’impact sur l’environnement lors de leur fabrication, de leur utilisation mais également de leur fin de vie. Par exemple, leurs emballages sont recyclables ou présentés en écorecharges.

Évitez d’acheter des produits à usage unique

Privilégiez la vaisselle réutilisable plutôt que la vaisselle à usage unique même pour des fêtes.

Le papier essuie-tout est pratique, mais réapprenons à utiliser d’abord éponge, torchon ou chiffon. Pour nettoyer, un produit adapté et correctement dosé permet d’éviter les lingettes d’entretien.

Des boîtes en plastique, en verre ou en métal conviennent pour le stockage dans bon nombre de cas : réservons plutôt le papier aluminium ou sulfurisé aux cas particuliers.

Préférez les rasoirs à lames rechargeables plutôt que les rasoirs jetables en plastique.

Évitez les emballages superflus

L’emballage a de multiples fonctions, mais l’important c’est le produit, pas l’emballage !

Privilégiez les produits vendus à la coupe ou en vrac et ceux nécessitant le moins d’emballages : par exemple les produits avec recharges, les lessives concentrées…

Pensez à offrir des cadeaux dématérialisés plutôt que des objets qui ne serviront que très peu

Très générateur de déchets, le surplus d’emballage peut facilement être réduit grâce aux cadeaux dématérialisés (chèques cadeaux, invitations, abonnements…). Personnalisés, ils feront tout autant plaisir et limiteront les déchets. Pensez-y !

Le saviez-vous ?
90 milliards d’emballages sont jetés chaque année, ce qui représente 25 % du poids de votre poubelle ! Les industries du yaourt ont travaillé pour réduire d’1 g,  la quantité de plastique d’un pot. Pas grand-chose ? En moyenne, un français mange 170 yaourts par an ; 11 050 tonnes de plastique sont ainsi économisées sur une année.

 

 

Eviter le gaspillage alimentaire

Consommez l’eau du robinet

L’eau du robinet est excellente et jusqu’à 100 fois moins chère que l’eau en bouteille. Elle évite la production, le transport et le recyclage de milliers de bouteilles plastiques.

Pour partir en promenade, remplissez une gourde réutilisable plusieurs fois. Faites la même chose au bureau est utilisant votre tasse plutôt qu’un gobelet.

Achetez seulement ce dont vous avez besoin

Attention à ne pas acheter en trop grande quantité ou avec des dates de consommation très courtes au risque de ne pas pouvoir consommer tous les aliments. Trop de produits finissent à la poubelle car les dates de péremption sont dépassées.

Vérifiez les dates de péremption

La Date Limite de Consommation (DLC) mentionnée sur l’étiquette : « À consommer jusqu’au______ » signifie qu’au-delà de la date indiquée, le produit ne peut plus être vendu ni consommé, car il pourrait provoquer une intoxication alimentaire.

La Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO) mentionnée sur l’étiquette : « À consommer de préférence avant le_____ » signifie qu’au-delà de la date indiquée les qualités gustatives et nutritionnelles du produit peuvent s’altérer.

 

Les bonnes idées :
- Je vérifie les dates de péremption
- Je regarde ce qui reste dans le réfrigérateur et je fais une liste des achats nécessaires avant de faire les courses
- J’accommode ou congèle les restes. Le bon plan : la quiche aux restes, un délice !
- J’utilise une pince à linge pour refermer les gros paquets entamés et ainsi je conserve leur contenu
- En magasin, je fais attention aux produits vendus en lots :  aurais-je le temps de tout manger ?
- J’achète à la coupe pour avoir pile ce qu’il me faut

 

 

Et plein d’autres idées pour limiter le gaspillage alimentaire sur : www.casuffitlegachis.fr

Des pratiques pour moins jeter

Privilégiez les piles rechargeables

Cela fera moins de produits polluants à traiter… et limitera la consommation des ressources naturelles rares.

Respectez les doses

Inutile de sur doser les produits ménagers et d’hygiène (gel douche, shampooing…) : leur efficacité, même à faible dose, est souvent bien suffisante pour les usages courants. En respectant les doses recommandées par les fabricants, vous éviterez les surconsommations et limiterez les impacts sur l’environnement.

Entretenez, réparez

Pourquoi se débarrasser d’un appareil en panne alors qu’il n’y a qu’une pièce à changer ? Un entretien régulier permet de prolonger leur vie. Souvent, il ne s’agit que de changer une pièce de votre appareil, que les commerçants de pièces détachées peuvent vous fournir. Prolonger la durée de vie d’un produit en le réparant limite la production de déchet et vous permettra de faire des économies. C’est la même chose pour le textile !

Favorisez le réemploi

Vous pouvez aussi détourner ou réemployer vos objets. Le garage, la cave ou le jardin sont prêts à accueillir ces objets pour une deuxième chance : ce sont bien sûr les vêtements usagés utilisés comme chiffons, les bocaux pour les confitures et toutes les boîtes pour les rangements. Mais aussi les mille idées que chacun pourra trouver…

Donnez ou vendez

Si un objet ne nous sert plus, il peut encore être utile à quelqu’un d’autre. Vous pouvez le donner ou le vendre à une personne qui pourrait s’en servir. Vendre et acheter d’occasion, c’est un bon moyen de faire durer vos objets et d’alléger votre poubelle.

Soulagez les boîtes aux lettres de la publicité

Si vous ne lisez pas les imprimés publicitaires, vous pouvez facilement exprimer votre souhait de ne plus les recevoir. Il vous suffit d’afficher sur votre boîte « un stop pub »

 

 

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Stop-pub-moins-de-prospectus-dans.html

Limitez la consommation de papier

Au bureau comme à la maison, n’imprimez que les documents dont vous avez réellement besoin. Imprimez vos feuilles recto-verso ou utilisez le verso de vos feuilles comme brouillon.

L’info en plus : imprimez en « mode brouillon » pour limiter la consommation d’encre

Passez au compostage

Pratiquement tous les déchets organiques peuvent être valorisés par le compostage : épluchures de légumes, restes de repas, déchets de jardin… Vous pourrez ainsi réduire le volume de votre poubelle et produire un engrais naturel gratuit et de qualité.

  • Je pratique la tonte mulching qui consiste à laisser sur place l’herbe tondue et finement coupée à l’aide d’une tondeuse spécifique. Je peux aussi le faire avec une tondeuse traditionnelle en enlevant le bac de récupération
  • J’utilise les tontes en paillage au pied des haies ou dans le potager. Cela limite la pousse d’herbes indésirables et nourrit le sol et les plantes
  • Je choisis des espèces à croissance lente : buis, troène, fusain d’Europe, lilas … au lieu du  laurier ou des thuyas qui se compostent très mal.

À chaque situation ses astuces

Astuces au travail

  • Imprimez et photocopiez en recto-verso
  • Privilégiez les supports électroniques : envoi des documents par mail, clé USB, CD Rom, suivi électronique des modifications de documents
  • Réduisez vos impressions de courriels et archivez-les électroniquement
  • Chassez les photocopies inutiles en faisant circuler les documents. Réutilisez le côté vierge des papiers imprimés comme brouillons
  • Utilisez une tasse plutôt qu’un gobelet jetable et choisissez du thé et du café en vrac au lieu d’une dosette ou d’un sachet.

Astuces à l’école

  • Préparez des encas ou goûters faits maison cela vous évite d’acheter des gâteaux industriels sur emballés
  • Utilisez une boîte à goûter qui permet de transporter un petit nombre de biscuits sans avoir à acheter de mini-paquets su remballés
  • Optez pour une petite gourde d’eau ou de jus de fruit
  • Achetez des fournitures durables et/ou éco-labellisées : stylo plume, stylo bille et porte-mine rechargeables. Évitez les mini-surligneurs, mini-correcteurs, mini-scotchs, mini effaceurs qui produisent plus de déchets et sont plus chers. Préférez feutres et marqueurs à base d’eau, les crayons en bois non teintés et non vernis, les correcteurs et colles sans solvants

Astuces « nettoyage »

De nombreux produits présentant très peu d’impact négatif sur l’environnement remplacent toutes sortes de produits nettoyants pour un coût bien inférieur.

  • Le jus de citron

Il nettoie les éponges visqueuses, retire les tâches (de thé par exemple) sur la terre cuite et la céramique. Il lave la vaisselle en aluminium, les cuivres et laitons.

  • Le vinaigre blanc

Il permet de nettoyer robinets, éviers et cuvettes de toilettes, ou encore de détartrer bouilloires et cafetières. Dilué, il sert également à rincer les lainages et à rafraîchir les couleurs des tapis. Pur, il fait briller les carrelages en céramique. Je peux l’utiliser en liquide de rinçage pour le lave-vaisselle.

  • Le savon noir liquide

Pour nettoyer les sols ou d’autres grandes surfaces, j’utilise du savon noir liquide avec une serpillère. Cela coûte 2 fois moins cher et produit 10 fois moins de déchets que l’utilisation de lingettes jetables ! Une économie de 520€ par an pour une maison de 100m2.

  • Le bicarbonate de soude

C’est un produit nettoyant qui remplace les crèmes à récurer. Saupoudré sur une éponge humide, le bicarbonate de soude permet de nettoyer, sans rayer, les baignoires, les lavabos, les éviers, le chrome, les joints de carrelage, les plastiques de l’électro- ménager et des voitures ainsi que la carrosserie. Il ne faut pas le faire chauffer, sinon il perd ses propriétés nettoyantes.

  • Les huiles essentielles naturelles

Pour aérer et assainir les pièces, j’ouvre les fenêtres 30 minutes par jour et j’utilise des huiles essentielles naturelles (citron, eucalyptus, ylang-ylang…), plutôt que des produits de synthèse qui coûtent cher et produisent beaucoup de déchets.

Attention ! L’utilisation d’huiles essentielles est déconseillée pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge.

Un doute sur où jeter mon déchet ? > www.quefairedemesdechets.fr

N’oublions pas que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !

Informations annexes au site